Composition3p

Les Evangélistes 4/5 Luc

Saint Luc

 

Luc est né à Antioche en Syrie, d’une famille païenne.

Il était grec de naissance et médecin de profession. Homme cultivé, il maniait le grec avec dextérité, connaissait également l’hébreu.

Adonné depuis sa jeunesse à la recherche de la sagesse et à l'étude des sciences et des arts, il voyagea à travers le monde pour étancher sa soif de connaissances.

Luc fut un des premiers à être convertis.

La date de sa conversion semble être très précoce (vers l’an 42); néanmoins saint Luc ne fut pas témoin direct de la vie du Seigneur puisque dans le prologue de son Evangile il s'exclut lui-même de ceux qui ont été témoins oculaires de la prédication du Christ. Dans les Actes des Apôtres Luc apparaît comme disciple et compagnon de saint Paul

Plus tard, il devint le compagnon missionnaire très cher et fidèle de saint Paul pendant une partie de son deuxième et troisième voyage. Il prit soin de Paul lors de son incarcération à Césarée et à Rome. Paul en parle comme étant "le plus attentionné des médecins" et comme étant aussi "un travailleur acharné".

 Avec Paul, il s'embarqua sur un bateau les menant de Troas à la Macédoine et demeura pendant sept ans à Philippes, partageant les naufrages et les périls du voyage jusqu'à Rome. En lisant les épîtres de Paul, nous apprenons que Luc est demeuré son compagnon fidèle a suivi Paul jusqu'à son martyre.

Servant le Seigneur sans reproche, il n'eut ni femme, ni enfants, et mourut à quatre-vingt-quatre ans en Béotie, plein du Saint-Esprit, comme un martyr.

Après avoir été écorché vif, il mourut, dit-on, en étant suspendu en croix à un olivier. De nombreux miracles s'accomplirent par la suite, grâce à un liquide miraculeux qui suintait de son tombeau, lequel guérissait en particulier les maladies des yeux de ceux qui s'en oignaient avec foi.

De longues années après, le 3 mars 357, l'empereur Constance, fils de saint Constantin le Grand, envoya saint Artémias, duc d'Égypte [fête le 20 octobre], à Thèbes, pour procéder au transfert des reliques du saint Apôtre Luc dans l'église des Saints-Apôtres à Constantinople, et les déposer sous l'autel, avec celles des Apôtres André et Timothée

 

 

 

Luc

 

 

Selon des traditions, Saint Luc a peint à trois reprises la Vierge, ouvrant la voie aux icônes peintes :  très populaire "Vierge Hodigitria", Vierge qui indique la Voie (le Christ enfant sur le bras gauche, la main droite ramenée devant le buste, désignant le Christ), les icônes Russes de la Vierge de Vladimir, de Jérusalem, de Tikhvine, de Smolensk, ainsi que, en Pologne, la Vierge de Czestochowa.

Luc est symbolisé par le taureau, animal de sacrifice, parce que son évangile commence par l'évocation d'un prêtre sacrificateur desservant le Temple de Jérusalem : Zacharie, le père de Jean-Baptiste.

Sa fête 18 octobre

Evangile selon St Luc

Contient 24 chapitres

Il appartient à la deuxième génération des croyants et son œuvre dépend d'autres sources littéraires.  Luc composa son évangile entièrement dans la région avoisinant l'Achaïe. Il rend très clair dans le prologue que les autres évangiles avaient été écrits avant le sien

Luc s’adresse surtout aux païens - avec beaucoup de respect, de délicatesse et de la diplomatie. Dans son Évangile, il expose avec soin tout ce que Jésus a fait et enseigné, en soulignant la miséricorde du Christ. Evite les mots de condamnation des païens, proclame le salut accessible à chaque homme qui croit en Dieu, salut universel. Est plein de compassion et de compréhension à la faiblesse humaine.

Son Evangile est consacré à la présentation de Jésus - Homme qui vient sauver l’humanité, Sauveur du monde. Les faits et le contexte historique sont bien marqués dans son ecrit.

Résumé et crédit photo AS

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 29/05/2017