Banniere colmar 2

Eglise Saint Joseph

Eglise st joseph 1

 

La création d’une seconde paroisse à Colmar est envisagée tout au long du XIXe siècle. Elle devient indispensable pendant l’annexion allemande avec l’essor industriel et urbain, en particulier à l’ouest, le long du canal du Logelbach. La demande officielle est formulée en 1887 à la suite d’une requête des habitants de ce nouveau quartier; Colmar compte alors 20 000 catholiques et l’unique église paroissiale Saint-Martin s’avère bien trop petite. La nouvelle église est implantée au milieu d’une vaste place orientée nord-sud, disposition insolite mais commandée par la configuration des lieux. La nouvelle église est dédiée à saint Joseph, patron des ouvriers et des artisans qui forment alors la majorité des habitants de ce quartier. L’église est l’œuvre de l’architecte Charles Winkler, d’origine bavaroise, surnommé le Viollet-le-Duc alsacien. Elle est construite dans le style néo-gothique alors très en vogue. La première pierre est posée en 1896. Les travaux sont attribués à l’entreprise Rudloff de Turckheim. Les pierres de taille en grès proviennent des carrières de Voegtlinshoffen. La tour bâtie côté nord s’élève à 63 m, à sa base elle comporte le porche d’entrée. La nef est longue de 33 m et large de 12 m, elle est complétée par des bas-côtés de 5 m de large. Les orgues sont réalisées par la manufacture Waldker-Weiglé de Stuttgart. Les cloches fondues dans les ateliers Causard sis dans le quartier Saint-Joseph sont bénies en 1899. L’église est consacrée en 1900. L’imposant maître-autel offert par le curé Frey de Saint-Martin, est réalisé par l’ébéniste d’art Théophile Klem, établi dans le quartier et premier président du conseil de fabrique de la paroisse. Après la Première Guerre mondiale, un monument au Sacré-Cœur inspiré des custodes médiévales, est érigé à gauche du chœur. Les vitraux qui remplacent le verre blanc d’origine sont l’œuvre des établissements Zettler de Munich. L’autel moderne et les lutrins sont réalisés à la fin du XXe siècle avec des éléments des confessionnaux démontés. L’église forme un ensemble cohérent et sobre.

Philippe

 

Date de dernière mise à jour : 22/10/2020