Banniere colmar 2

Eglise Saint-Paul

 

 

 

 

L’église Saint-Paul est la dernière paroisse catholique créée à Colmar. Le projet existe depuis les années 1960 dans le cadre de l’urbanisation des quartiers ouest, la ZUP. Un emplacement est prévu dès l’origine avenue de Paris. En 1966, le conseil municipal est saisi par l’évêque de Strasbourg pour la construction d’une chapelle provisoire qui portera le nom de Saint-Paul. Ce lieu de culte édifié dès 1967, reste en usage pendant quinze ans. L’église définitive est construite en 1982 sous la direction de l’architecte Jean Marc Maechter et du curé Joseph Johner. Paul Winninger, spécialiste d’art sacré, avoue son admiration : « Saint-Paul, c’est l’anti Saint-Vincent de Paul, une petite merveille, un ensemble charmant, chaleureux, fervent, modeste, d’un modernisme de bon goût, sans agressivité ». L’église est en effet extrêmement sobre, dépouillée, purement fonctionnelle, à l’image de l’architecture du quartier. Les murs extérieurs sont en béton à raies obliques. L’ensemble comprend une église basse à plan rectangulaire, une chapelle de semaine, un patio et un petit campanile détaché. Les murs intérieurs sont faits de briques apparentes, sous un plafond en bois, en deux parties concaves séparées et portées par une poutre lamellée. Au dessus de l’autel, une lanterne de haut-jour avec un vitrail non figuratif, éclaire l’église. Derrière le mur d’abside, se trouve la chapelle de semaine. Le tabernacle placé dans le mur s’ouvre des deux côtés. Le mobilier se veut d’une grande simplicité. Le tabernacle, le crucifix en bois et le tableau de la Vierge dans la chapelle ont été offerts à la paroisse par des séminaristes allemands prisonniers à Chartres de 1945 à 1947 en guise de remerciement à l’égard de l’abbé Joseph Johner qui fut officier dans ce camp.

Date de dernière mise à jour : 04/11/2021