Banniere colmar 2

Eglise Sainte Marie

Foyer sainte marie

Après la Première Guerre mondiale, la ville de Colmar s’étend vers le sud-ouest avec la création de quartiers ouvriers. Dès 1931, le projet de création d’une nouvelle paroisse catholique est envisagé. L’année suivante, l’abbé Louis Oberlechner, est nommé vicaire de Saint-Joseph. Son rôle consiste à fonder une nouvelle paroisse, l’œuvre de sa vie. Doté d’une fibre sociale revendiquée et d’un franc-parler proverbial, l’abbé Oberlechner envisage d’abord la construction d’un foyer paroissial avec un débit de boissons et une salle de spectacle, avant l’église et le presbytère. 

La première pierre est posée en 1934 et la chapelle en sous-sol est consacrée en 1935. S’ajoutent par la suite un dispensaire, des logements des sœurs garde-malades, des salles de réunion et des cuisines. La guerre interrompt le chantier. Les travaux redémarrent en 1953 sous la direction de l’architecte Joseph Muller avec le clocher achevé en 1957, le presbytère en 1959 et enfin l’église consacrée en 1961 sous le vocable Notre-Dame de la Paix. A la suite du séisme de 2003, le clocher est restauré et recouvert d’un crépi jaune. L’église a la forme d’une croix latine. La nef et le chœur sont de hauteur et de largeur identiques, le plafond très haut et plat est orné d’entrelacs. L’abside orientée vers le sud est surmontée d’un vitrail-rosace de Théo Hanssen à la gloire de la Vierge. Les deux larges bas-côtés reposent sur des piliers carrés, éclairés par des vitraux d’Antoine Heitzmann, représentent le chemin de croix, de style contemporain comme l’ensemble du décor et du mobilier. Alfred Giess réalise les fresques sur les murs latéraux.

Pierre d angle

Clocher 1

 

 

En 2009, deux nouvelles fresques, de 100 m² chacune, sont peintes avec comme thème, Dieu présent dans la vie des femmes, d’Eve à sœur Emmanuelle. Le mobilier très sobre comprend les statues de sainte Odile et de saint Christophe d’André Bosshardt, les marqueteries de Spindler dans les transepts, un autel sculpté par Joseph Saur avec les symboles des quatre évangélistes et un orgue installé en 1982. L’église abrite aussi une célèbre crèche animée de figurines en bois polychrome, réalisée à Strasbourg en 1935, reléguée au sous-sol puis redécouverte et restaurée depuis 1994.

Philippe

Date de dernière mise à jour : 19/02/2021